Home / Archive by category "Sortir à Berlin" (Page 5)

Max Herre & Kahedi Radio Orchestra – IFA Sommergarten Berlin

Max Herre

Max Herre – Foto : Erik Weiss

Le ticket était réservé depuis des mois pour voir Max Herre, l’un des plus grands chanteurs de hip hop allemand (et accessoirement jury dans The Voice Germany). J’avoue que j’aime beaucoup le hip hop allemand : Fettes Brot (le pain gras – que j’écoutais tous les jours pour aller à la fac), Blumentopf (le pot de fleur), Die Fantastischen Vier, Seed, Deichkind,  Peter Fox, Gentleman, Patrice et Max Herre (ancien membre de Freundes Kreis) font partie de mes groupes et chanteurs préférés (eh oui, mes huit années en Allemagne ont laissé des traces !). Bref c’était très sympa, il y avait plus de 20 000 personnes : des allemands trentenaires pour la plupart ainsi que des petites jeunes filles toutes amoureuses du grand Max. La moyenne d’âge était notamment relative à ce genre de Hip Hop, plus si jeune, appartenant à la génération des années 90. Pas de pogo ni de baguarres : l’ambiance était totalement peace, il faisait 28 degrés et nous étions dans un immense jardin en plein air. Bref, le top !

Max Herre & Kahedi Radio Orchestra – un orchestre, des belles voix, une grande diversité de genres

Joy Denalane

Joy Denalane – source photo : Afro-Europe

Pendant 3 heures de concert ininterrompu, nous avons pu apprécier de très belles voix du hip hop et de la soul accompagnées par un véritable orchestre pour un mix de genres : entre chansons d’amour, soul, reggae, rap et hip hop chantés en toutes les langues (et même le francais), c’était vraiment génial.

Si Patrice et Gentleman n’étaient pas présents (bouh !), nous avons pu apprécier les voix de:

  • Joy Denalane : voix révélée par Max Herre  dans la chanson “Mit Dir“. Elle également devenue la femme de ce dernier (ce chanceux)
  • Samy Deluxe : avec Max Herre, l’une des grande voix du hip hop allemand
  • Megaloh : un rappeur originaire de Moabit
  • Afrob : un rappeur allemand qui est aussi… acteur !
  • Grace : Chanteuse vocaliste et Songwriter

Continue reading

Das Kabinet des Dr Caligari – Le premier film d’horreur allemand revisité au Wilde Renate

Das Cabinet des Dr Caligaricaligari

Cesare – Das Kabinet des Dr. Caligari

Ceux qui habitent Berlin connaissent très certainement le club alternatif du Wilde Renate – La „Renate sauvage“ est non seulement un club berlinois très prisé avec son petit jardin super agréable et gemütlich, mais elle propose aussi des événements culturels assez déjantés. Auparavant, on pouvait entrer dans un labyrinthe horrifiant, fabriqué dans le souci du détail. Dans mes souvenirs, il nous avait fait hurler de terreur car on n’arrivait plus à en sortir, enfermées entre 4 murs de 2 m². Malheureusement ce labyrinthe à fermé, mais vous pouvez suivre l’épopée de ce gars qui s’y est perdu, telle une âme en peine et participer aux soirées un peu spéciales organisées par le Wilde Renate.

Le vieux grenier aux toiles d’araignées

A l’origine, Le film devait être retransmis au Else en plein air, mais vu le temps pourri, ils ont dû déplacer le lieu de l’événement dans le bâtiment labyrinthique du Wilde Renate, tout en haut, au dernier étage dans un vieux grenier au parquet grincant. Arrivées devant le club, des jeunes femmes habillées de rouge nous accueillent avec le sourire, le videur, lui, fait la gueule et se la joue à la Sven – le (trop) célèbre videur du Berghain – sauf qu’il n’est pas du tout convaincant. Nous montons les nombreux escaliers. A chaque étage nous attend une suprise : un magicien, une jeune femme qui joue à bouddha, une sorcière et d’autre personnages tout aussi décalés et terrifiants. Nous nous entassons tous au dernier étage. Il y a beaucoup de monde, beaucoup trop de monde. On nous fait assoir sur des bancs noirs. Au plafond du grenier dansent des grosse toiles d’araignées, dignes des plus grands films d’horreur. On s’imagine alors les pires scénarios : Et si un feu se déclare ? Nous n’avons aucune échappatoire. Et si le sol cède sous nos pied ? Nous sommes perdus. Bref, c’était bien parti pour une bonne séance de flippe collective.

Salon zur Wilde Renate

Salon zur Wilde Renate – Foto : Wilde Renate

Une bande-son originale

Nous avons eu la chance de voir le film avec musique live ! Des musiciens de talents ont accompagné les personnages du films, pour des sensations accrues : un violoncelle et un thérémine (instrument original qui a été utilisé pour la version originale du film). Il s’agit du fruit d’un travail intensif de trois mois. C’était vraiment original et très chouette, on se serait cru dans une toute autre dimension. En voici le teaser.

Composition & Live: dOP
Cello: Isabelle Klemt
Theremin: Peter Theremin
Show: Cherry On Top
Warmup: Oleg Poliakov

Continue reading

Concert open air de La Yegros au Else – du soleil et du bonheur

la-yegros

Source : Retour a set par © Mauricio Torres, via Flickr

 Mercredi dernier, nous avons été à un open air au Else (What Else ?), organisé par le Wilde Renate (célèbre boite berlinoise). Else est un petit bar en plein air totalement berlinois tout comme le Katermarkt ou le Klunkerkranich, très coloré et caché entre la rame de métro et la route passante de Treptow. Fabriqué à partir de conteneurs colorés, l’endroit est un petit coin de paradis au milieu du béton où il fait bon aller boire une petite bière.

 

La Yegros – un concert sous le signe de l’allégria (la joie)

Nous avons pu apprécier un concert de grande qualité du groupe La Yegros, dont la célébrité ne cesse de croître. La chanteuse, originaire de Buenos Aeres, a du peps et développe une énergie incoyable sur la petite scène : avec sa crinière de lion, sa petite jupe moulante dorée, son petit haut décolleté et sa voix incroyable, elle réussit à faire danser la foule sur les rythmes du chamamé et de la cumbia (genre musicaux provenant d’Argentine). Comme petit open air pour marquer le déclin de l’été, c’était juste parfait, ensoleillé, électrique et frais !

Continue reading

Ovids Traum – Le rêve d’Ovide dans le jardin des métamorphoses

ovids traum le rêve d'Ovide

La métamorphose – Salondetheberlinois.com

A la limite entre le cauchemar et le rêve, “Ovids Traum” (Le Rêve d’Ovide) vous emmène dans un monde onirique un peu flippant et noir-merveilleux. S’inspirant du poème épique d’Ovide “Les Métamorphoses”, nous redécouvrons à travers “Le Rêve d’Ovide” des histoires revisitées qui mélangent mythologie  passée et danse moderne.

Métamorphoses de la nuit

La troupe de théâtre berlinoise Anu, composée de jeunes artistes de talent, nous propose un spectacle en plein air, dans le parc  Tempelhof. Les bras de Morphée vous happent aux environs de 22h, lors de la tombée de la nuit. Nous suivons le parcours éclairé par des bougies qui brûlent dans de vieilles chaussures. Il ne s’agit pas que d’un seul spectacle mais d’une grande installation avec plusieurs scènes situées  dans un grand jardin afin de donner une dimension plus vivante et poétique au théâtre (et moins statique). Les spectateurs peuvent se déplacer de scène en scène car chaque spectacle est rejoué à l’infini, comme un cercle sans fin. Nous profitons de toutes les représentations avec des yeux émerveillés devant la magnificience des scènes jouées : les jeux d’ombre, de lumière et de sons sont extra et l’illusion est parfaite.  On observe alors différentes métamorphoses (en animal ou végétal) accompagnées d’hurlement et de souffrance. Dans la nuit noire, c’est assez effranyant et angoissant.

Continue reading